Associations cantonales

A l’image de la structure fédéraliste de la Suisse, la CRS est organisée de manière décentralisée et constituée de 24 associations cantonales (AC CR) qui la représentent dans tout le pays. Les 24 entités proposent une vaste palette d’offres qui ont pour but d’aider les plus vulnérables et de promouvoir la santé et l’intégration sociale selon les besoins dans chaque canton.

Pour mener à bien leur mission, les AC CR peuvent compter sur 3440 employés et 16 210 bénévoles. Elles collaborent étroitement sur des thèmes et prestations qui revêtent une importance nationale.

En 2020, la pandémie de coronavirus a fortement influencé leur activité. Il s’agissait non seulement de maintenir les prestations existantes en faveur des personnes vulnérables, mais aussi de mettre en place de nouvelles offres de soutien pour les publics les plus touchés par la pandémie.

La Conférence nationale des AC CR (CNAC) définit la stratégie relative à la coopération des associations cantonales de la Croix-Rouge entre elles et avec le Siège de la Croix-Rouge suisse, qui doit être approuvée par le Conseil de la Croix-Rouge.

La CNAC est convoquée et présidée par le comité du Conseil de la Croix-Rouge chargé des affaires des associations cantonales de la Croix-Rouge (comité AC CR). Ce dernier veille en outre à la mise en œuvre des décisions prises dans le cadre de la conférence nationale et assure le flux d’informations et la coopération entre les AC CR et le Siège de la CRS.

Ces organes de coopération sont soutenus par la Conférence nationale des directrices et directeurs des AC CR (CDAC) et par le Siège de la CRS pour l’exécution de leurs tâches.

Membres du comité AC CR:
• Barbara Schmid-Federer (ZH), préposée
• Filippo Bolla (TI)
• Annalise Eggimann (BE)
• Marc Geissbühler (UW)
• Matteo Pedrazzini (GE)
• Avec voix consultative: René Spahr (SO), préposé de la CDAC