Conseil de la Croix-Rouge

Le Conseil de la Croix-Rouge a été profondément remanié en cours d’année.

Le Conseil de la Croix-Rouge (CCR) s’est réuni en 2020 à l’occasion de huit séances ordinaires, dont deux présentielles et six en ligne. Il a préparé la Stratégie 2030 pour l’Assemblée de la Croix-Rouge (ACR) et a entre autres discuté de la gestion des risques avec les différentes organisations de la Croix-Rouge suisse. Il a approuvé les budgets, les objectifs annuels et les comptes annuels. Le CCR a proposé Marzio Medici, président de l’association cantonale Croix-Rouge d’Uri, pour succéder à Marc Geissbühler à partir de janvier 2021.

Covid-19

Le CCR a suivi les bilans de la levée de fonds et de leur affectation dans le cadre de la crise du Covid-19 et approuvé ceux des 175 projets spéciaux qui excédaient la compétence financière de 300 000 CHF dévolue au directeur de la CRS.
Le CCR a également approuvé des aides transitoires destinées à combler le manque à gagner de certaines organisations de la CRS. Il a pris connaissance du rapport «Covid-19: évaluation de la gestion de la première vague à la CRS» ainsi que des mesures qui en découlent. L’enquête a porté notamment sur la transmission d’informations, la communication externe, les attributions et les processus, le soutien fourni par le Siège de la CRS, les projets nationaux ainsi que la collaboration entre les organisations de la CRS et au sein du Siège de la CRS. Lors de la deuxième vague, elle a contribué à ce que la CRS soit en mesure de déployer ses prestations et ses projets de façon plus rapide et mieux ciblée encore.

Stratégie 2030 de la CRS

La Stratégie 2030 de la CRS et le projet de mise en œuvre qui l’accompagne ont été adoptés en juin 2020 lors de l’ACR. La Stratégie, entrée en vigueur au 1er janvier 2021, met l’accent sur un engagement accru en faveur des plus vulnérables et sur le renforcement de la résilience des personnes et des communautés, sur un recours à la numérisation susceptible d’apporter une plus-value à tous ainsi que sur un développement des activités en lien avec le champ d’action «Recherche, sauvetage et aide en cas de catastrophe». A travers sa Stratégie 2030, la CRS renforce la collaboration en son sein et avec ses partenaires et se donne ainsi les moyens de s’acquitter encore mieux de sa Mission à l’avenir: s’engager en faveur des plus vulnérables et fournir des prestations visant à soutenir et à protéger les personnes dont la vie, la santé ou la dignité est menacée ou a subi un préjudice.

Durant l’année sous revue, le CCR a poursuivi son travail dans le domaine de la concrétisation de la Stratégie 2030. Il a examiné et approuvé la stratégie partielle Marketing et communication 2030 et les mesures y afférentes et a chargé le département Marketing et communication d’en assurer la mise en œuvre. Il a aussi approuvé l’agenda numérique. Le CCR a discuté et pris connaissance de la version finale des stratégies 2025 des AC CR d’Argovie, de Berne et de Fribourg.

Protection des données

Le CCR a approuvé les principes en matière de protection des données et les a déclarés contraignants pour l’ensemble de la CRS. Il charge le directeur d’instruire les organisations de la CRS sur les exigences en la matière. Le CCR attend de toutes les entités de la CRS qu’elles prennent les mesures requises pour mettre en œuvre la protection des données dans leurs champs d’activité.

Révision interne

Le CCR a pris connaissance du rapport d’activité 2020 et, sur recommandation de son comité Personnel et finances (CPF), a validé le plan d’audit 2021 pour la révision interne. En 2020, l’audit interne a porté sur trois champs thématiques pour lesquels des rapports de contrôle assortis de recommandations ont été élaborés: processus et contrôles dans le domaine des placements financiers; processus opérationnels en matière de ressources humaines; influence de la comptabilité analytique sur la tarification au sein de ICT Services, de la Levée de fonds et des Finances ERP. En 2021, l’audit portera plus particulièrement sur le versement et l’affectation des ressources issues du fonds d’aide Coronavirus de la CRS.

Le comité de la CRS

Le comité de la Croix-Rouge suisse, appelé Conseil de la Croix-Rouge (CCR), est chargé de la direction stratégique de l’association ainsi que de la surveillance du Siège conformément au règlement interne de la CRS en date du 24 juin 2017. Il est dirigé par le président de la CRS, qui représente également la Croix-Rouge suisse vis-à-vis de l’extérieur. Le CCR est l’organe de direction suprême de la CRS. Il est constitué de douze membres au maximum.

Du fait de la structure fédérative de la CRS et de la nécessité d’assurer la circulation interne de l’information, certains membres sont investis d’un double mandat au sein de la CRS.

Le CCR a institué quatre comités permanents: Affaires internationales (CAI), Personnel et finances (CPF), Marketing et communication (CMC) et le comité chargé des affaires des associations cantonales de la Croix-Rouge (comité AC CR). Leur rôle est de préparer les décisions du CCR et de le conseiller quant au positionnement stratégique et institutionnel de la CRS. Les tâches et compétences sont définies par le règlement interne, de même que la prise de décisions dans le cas du comité AC CR.

Les différents comités se composent d’au moins trois membres du CCR ainsi que du directeur et d’un membre de la Direction, lesquels sont dotés d’une voix consultative.

Les activités du CCR, du président et du directeur, notamment la planification, le pilotage et le contrôle des tâches managériales, sont soumises à un controlling centralisé, encadrées par un système de gestion des risques et désormais soutenues par un audit interne.