Finances 2020

L'aperçu financier, les comptes annuels complets et révisés ainsi que les comptes annuels consolidés de l'association Croix-Rouge suisse (CRS) peuvent être téléchargé, imprimés ou consultés en ligne.

Affectation des fonds

Suisse/étranger 2020

93%7%
  • Suisse 93%
  • Etranger 7%

Provenance des fonds

CHF 575 mio de CHF

45%26%20%9%
  • Livraisons et prestations 45%
  • Contributions des pouvoirs publics 26%
  • Dons/contributions de bienfaiteurs et membres 20%
  • Contributions d’œuvres d’entraide, OBNL 9%

Affectation des fonds

582 mio de CHF

45%39%14%2%
  • Personnel 45%
  • Livraisons et matériel pour projets 39%
  • Autres charges d’exploitation 14%
  • Appels aux dons 2%

Soutien de la DDC et de la Chaîne du Bonheur

En 2020, la Direction du développement et de la coopération (DDC) a soutenu à hauteur de 10,4 mio de CHF les programmes menés par la Croix-Rouge suisse (CRS) au titre de la coopération durable au développement.

La Confédération a en outre alloué 2,8 mio de CHF aux activités de gestion de catastrophes de la CRS, 1,2 mio de CHF à la réalisation de projets et 1,2 mio de CHF en contrepartie de l’exécution de mandats.

La CRS a obtenu de la Chaîne du Bonheur 11,3 mio de CHF pour des projets en lien avec la pandémie de coronavirus ainsi qu’avec des opérations d’aide d’urgence et de reconstruction.

Contributions de la Confédération

L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a débloqué en 2020 11,7 mio de CHF pour soutenir les prestations d’aide à la vieillesse des associations cantonales de la Croix-Rouge.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a versé une contribution à hauteur de 362 000 CHF dans le cadre d’un contrat de subventionnement aux activités dans le domaine de l’égalité des chances en matière de santé ainsi que 120 000 CHF en faveur des campagnes sur le Covid-19 dans les médias de la population migrante.

Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a alloué un total de 675 000 CHF aux cinq centres de thérapie de Berne, Genève, Lausanne, Saint-Gall et Zurich, ainsi qu’à la coordination du réseau «Support for Torture Victims».